Date de publication¬
02 Jui. 2022
Rédaction¬
Par Anne-Laure Joubaire
02 Jui. 2022

Le référencement payant est-il fait pour vous ?

Par Par Anne-Laure Joubaire

Temps de lecture : 2’30

Cibler une audience qualifiée, générer des leads : le référencement payant est aujourd’hui un levier marketing efficace. Mais n’utilise pas le SEA (Search Engine Advertising) qui veut ! Quid dans le monde très réglementé des professions juridiques ou du chiffre ? Comment s’y prendre pour remonter son site internet sur Google afin d’apparaître en pole position sur la toile ?

Avez-vous déjà fait attention aux annonces Google, Yahoo ou encore Bing qui s’affichent après votre recherche ? Environ 30 % des internautes cliquent sur ces liens sponsorisés. Mais toutes les professions ont-elles le “droit” de faire de la publicité sur Google et d’acheter des mots clés ? Avocats, notaires, experts-comptables, huissiers, êtes-vous concernés ?

SEA, qui a le droit ?

Oui ! pour les avocats ...

... à condition d’en avertir l’Ordre. La Commission des règles et usages du CNB a rendu un avis très clair sur le sujet :

« Oui, l’achat par des avocats de liens sponsorisés sur internet pour le référencement de leur cabinet relève de la publicité qui est autorisée. Il convient cependant de vérifier que les liens sponsorisés correspondent à une activité et une compétence avérée du cabinet » (Avis n° 2012-032 du 11 juillet 2012). »

Un décret n° 2014-1251 du 28 octobre 2014 a, par ailleurs, consacré le droit pour l’avocat d’avoir recours à une publicité personnelle, en utilisant différents outils lui permettant de mettre en avant ses services (médias, site internet, application, sponsoring, conférences, etc.).

Feu vert également pour les experts-comptables

Du côté des experts-comptables, l’achat d’espaces publicitaires, dans la presse comme sur internet, est autorisé. Il faudra veiller à ce que les encarts respectent les conditions de l’article 152 du décret du 30 mars 2012, notamment sur l’absence d’élément comparatif, la véracité la dignité du contenu.  

Go pour les Huissiers depuis 2019 !

Le temps où les huissiers trouvaient leur clientèle uniquement grâce au bouche-à-oreille est bien révolu. Le référencement sur Google fait partie intégrante de leur stratégie de développement et l’achat d’un mot-clé comme « huissier Grenoble » ou « huissier conflit de voisinage Paris » est possible depuis 2019 tant qu’elle ne contrevient pas aux règles déontologiques : “En particulier, l'achat de mots clés ne doit pas porter atteinte à la renommée d'autrui, ni constituer un acte de concurrence déloyale ou induire en erreur. Est notamment prohibé l'achat de mots clés correspondant au nom d'un office ou d'un confrère concurrent. » (Règlement Déontologique National des Huissiers, art. 9). 

Feu rouge pour les notaires !

Pas de Google Ads, en revanche, du côté des notaires à ce jour. L'article 4.4.1 du Règlement national des notaires interdit en effet de recourir à la publicité personnelle et donc à l’achat de mots-clés et d’encarts-publicitaires.

Cependant, pas de panique ! Il vous est possible de mettre en place une stratégie de référencement naturel. Comme l’explique Anne Marchand, Directrice du pôle éditorial chez Eliott & Markus, « le respect des règles déontologiques est parfaitement compatible avec une stratégie de communication fondée sur l’expertise du notaire. Le référencement consistera dans ce cas à optimiser la rédaction des différents contenus produits sur le site grâce à la définition d’un nuage sémantique approprié ». Les contenus seront alors indexés par Google et gagneront en visibilité sur la toile.

Référencement efficace, comment s’y prendre ?

En amont, il est primordial de choisir le type de campagne adapté à vos objectifs et de sélectionner les mots-clés qui seront recherchés par les internautes concernés par votre annonce. 

Il faut ensuite définir les critères de la campagne afin d’optimiser le coût par clic. En effet, tous les moteurs de recherche se basent sur le principe d’une rémunération à la performance. Le SEA vous permet de fixer un budget quotidien et les publicités cesseront une fois le montant atteint. 

Voici quelques pistes à explorer :

- affiner le choix des objectifs et du type de campagne ;

- définir correctement vos cibles ;

- analyser les campagnes Ads de vos concurrents ;

- choisir les bons mots-clés ;

- exclure les négatifs keywords. Si vous choisissez des requêtes larges, veillez à exclure les mots-clés qui représentent des besoins auxquels vous ne pouvez pas répondre ;

- faire des groupes d’annonces bien organisés mis en avant par un titre attractif. Un style direct avec appel à l’action se révèle très efficace. Si cela est possible, ne vous privez pas de l’usage d’une extension.

ATTENTION, le choix des mots clés est une étape fondamentale pour anticiper les intentions de recherche de votre cible, rédiger les annonces et vous permettre d’atteindre vos objectifs.


Pour aller plus loin

Vade-Cum, La communication des avocats, 2020

wilo
Rechercher
Informations