Rubrique¬
RSE
Date de publication¬
14 Jui. 2021
Rédaction¬
Anne-Laure Joubaire
14 Jui. 2021

Cabinets d’avocats : pourquoi s’engager dans une démarche de réduction de ses émissions carbone

Par Anne-Laure Joubaire

Temps de lecture : 2"

Outre l’aspect moral, diminuer l’impact environnemental de son cabinet d’avocat aide à réduire les coûts, attirer des talents et peut faire basculer la décision lors d’un appel d’offres.

Selon le Business Case for Sustainability, édité par la Legal Sustainability Alliance (LSA), plusieurs raisons rationnelles expliquent pourquoi les cabinets d’avocats devraient réduire leurs émissions de gaz à effet de serre :

Une baisse des coûts 

Selon l’analyse des données récoltées par LSA auprès de ses membres, une réduction de 15 % des émissions carbone par employé entre 2009 et 2015 a fait gagner en moyenne aux structures 148£/an/employé. Les firmes ont également rapporté une diminution de 23 % des coûts de l’électricité/collaborateur sur 10 ans.

Un avantage concurrentiel 

“Les clients demandent de plus en plus à voir les politiques et pratiques environnementales de leurs fournisseurs. En collectant les données sur ses émissions et en les publicisant via un rapport, un cabinet d’avocat peut démontrer qu’il a mis en place les processus à même de répondre aux besoins de ses clients. Disposer d’objectifs de réduction des émissions et d’un dispositif de vérification externe est un vrai plus lorsqu’il s’agit de répondre aux questions sur la durabilité posées dans les appels d’offres »

Comme le souligne la responsable Environnement du cabinet Gowling WLG, Fiona Nicolls dans une interview à Lawyer Magazine, la sélection du cabinet comme conseiller juridique officiel des Jeux du Commonwealth à Birmingham en 2022 tient en partie à leur engagement environnemental : « cela joue un rôle grandissant, toutes choses égales par ailleurs ».

Pour Thanos Karvelis, associé chez Charles Russell Speechlys, “ce n’est pas exagéré de dire que pour certains clients, le critère de durabilité pèsera dans la décision finale de travailler ou non avec un cabinet d’avocats » (Lawyer Magazine)

Un moyen d’attirer et de fidéliser les talents 

Les nouvelles générations sont très attentives aux engagements éthiques et environnementaux des entreprises. D’après un article d’Insider, ce rejet se remarque nettement au niveau des industries polluantes qui ont de plus en plus de mal à recruter, rejet qui commence à se tourner vers les cabinets d’avocats soutenant ces industries. Ainsi début 2020, des séances de recrutement organisées par la firme Paul Weiss à Yale, Harvard et l’Université du Michigan ont été interrompues par des étudiants en droit manifestant contre la défense par Paul Weiss d’Exxon Mobil. Ces étudiants ont également demandé à leurs confrères des autres écoles de ne pas postuler aux offres du cabinet tant qu’il continuerait à représenter le géant pétrolier.

S’afficher comme un cabinet innovant 

En travaillant à la réduction de ses émissions, on invente de nouvelles manières de travailler, on réfléchit en commun à des innovations, à un état d’esprit qui peut se diffuser à d’autres secteurs du cabinet : « Aller au-delà de la conformité et développer une culture de l’anticipation peut être un terreau fertile pour l’innovation » (Business Case for Sustainability)

Donner du sens

“Vos engagements durables démontrent votre vision, mission et valeurs. Un bon programme RSE peut aider à développer une ambiance favorable à l’engagement, la collaboration, la communication et l’innovation. Ceci en retour renforce la confiance, la transparence et une culture d’attachement à votre cabinet. ». (Business Case for Sustainability)

Le travail pro bono peut être l’une des manières de renforcer la cohésion d’équipe : l’American Bar Association a d’ailleurs encouragé ses membres dans une résolution votée en 2019 à effectuer du pro bono tout comme l’International Bar Association dans une déclaration sur la crise climatique votée en 2020.  Plusieurs initiatives ont été lancées en ce sens :

- Aux États-Unis, le cabinet Arnold&Porter en association avec l’école de droit de Columbia a lancé la Renewable Energy Legal Defense Initiative qui vise à assister bénévolement des communautés/résidents souhaitant faciliter l’implantation d’unités de production d’énergie renouvelables.

- 14 cabinets d’avocats américains se sont également engagés en 2018 via l’initiative Lawyers for a Sustainable Economy à fournir l’équivalent de 23 millions de dollars de services pro bono à des ONG et entrepreneurs visant à protéger l’environnement.

- Citons enfin le Chancery Lane Project qui rassemble plus de 650 professionnels de par le monde et propose des modèles de clauses contractuelles permettant de lutter contre le réchauffement climatique, notamment en insérant des clauses dans les contrats fournisseurs.

- En France, l’association Notre Affaire à tous rassemble des juristes luttant notamment contre des projets polluants.

On se retrouve la semaine prochaine pour un quatrième et dernier article sur les risques de greenwashing des démarches RSE et en attendant, vous trouverez dans la rubrique ci-dessous un ensemble de ressources pour vous aider à vous lancer dans cette démarche.


Pour aller plus loin

Net Zero: the guide for professional services, Carbon Intelligence

Resource center (Guides), Legal Sustainability Alliance

The role of lawyers in decarbonizing society, Stanford Law

Climage Change is changing the practice of law

ClientEarth, ONG britannique de professionnels juridiques travaillant sur des enjeux environnementaux de par le monde

Lawyers for Climate Justice, Canada

Lawyers for Climate Action, New Zealand

Climate conscious Law firms : Why your firm should reduce its carbon footprint and the tools and resources to make it happen, Lawyers for Climate Action

Which firms believe in climate change and take meaningful action?, Lawyers Weekly Australia

Science Based Targets helps corporates reduce their emissions

wilo
Rechercher
Informations