Rubrique¬
RSE
Date de publication¬
23 Jui. 2021
Rédaction¬
Anne-Laure Joubaire
23 Jui. 2021

Cabinets d’avocats et RSE : attention au greenwashing !

Par Anne-Laure Joubaire

Temps de lecture : 3"

La Journée Mondiale de l’Environnement du 5 juin est souvent l’occasion pour les cabinets d’avocats de communiquer sur toutes les actions entreprises pour protéger la planète. Si nombre d’initiatives sont louables, cela peut aussi être l’occasion d’être pointé du doigt pour des contributions moins reluisantes.

Pour l’association américaine Law Students for Climate Accountability, “quand les générations futures se pencheront sur les origines de la crise climatique, ils verront que trop de cabinets d’avocats se situaient du mauvais côté de l’histoire. Les cabinets d’avocats représentent un des piliers cruciaux de soutien à l’industrie fossile. Quand des compagnies actives dans cette industrie veulent construire de nouveaux oléoducs et raffineries, les cabinets rédigent les contrats, les conseillent sur le financement, font du lobbying auprès des autorités pour supprimer des régulations environnementales, et défendent ces compagnies devant les tribunaux. Il est temps pour les cabinets d’avocats de faire face au rôle qu’ils jouent dans l’aggravation du changement climatique et de s’engager à ne plus représenter l’industrie fossile. »

Un classement

L’association a développé une méthode pour évaluer le rôle joué par les principaux cabinets d’avocats américains dans la crise climatique en s’appuyant sur trois critères mesurés de 2015 à 2019 :

- Défense contentieuse de cas contribuant au réchauffement, 

- Argent reçu pour plaider la cause du lobbying de l’industrie fossile, 

- Soutien aux transactions nécessaires au bon fonctionnement de l’industrie fossile. 

La combinaison de ces données a permis à l’organisation de classifier en 2020 les firmes du Vault 100 (les 100 cabinets d’avocats américains les plus prestigieux) selon un classement allant de A à F. Seulement 4 cabinets obtiennent la meilleure note, tandis que la plupart des grands noms (Kirkland & Ellis, White & Case, Squire Patton Boggs, Sidley Austin, Hogan Lovells, BakerMcKenzie, Clifford Chance, Linklaters) se retrouvent en dernière position … En contraste avec les résultats initiaux présentés dans notre article de la semaine dernière sur ces firmes. L’association espère notamment que ce classement aidera « les étudiants en droit à faire des choix éclairés quant à leur futur employeur ».

Un appel

L’association appelle également les cabinets d’avocats à :

- Quantifier et publier les données relatives à leur travail pro-bono relatif à la lutte contre le changement climatique,

- Publier le nombre de dossiers dans lesquels ils représentent des industries fossiles ainsi que le nombre d’heures passées et la rémunération reçue,

- Publier le nombre d’heures passées et la rémunération reçue pour le travail effectué sur des transactions pour les industries fossiles (par catégorie) et celles liées aux énergies renouvelables,

- Publier le nombre d’heures passées et la rémunération reçue de la part de clients de l’industrie fossile/industrie des énergies renouvelables pour effectuer un travail de lobby.

Un engagement

Les cabinets désireux d’agir peuvent signer l’engagement proposé par Law Students for Climate Accountability : 

« Nous nous engageons à ne pas prendre de dossiers soutenant l’industrie fossile, maintenant et dans le futur. Nous nous engageons à prendre des dossiers ou continuer à travailler dans au moins un des secteurs suivants : soutien au développement des énergies renouvelables, lutte contre le réchauffement climatique, justice climatique. 

*Effectif immédiatement, les cabinets signant cet engagement ne prendront pas de nouveaux dossiers soutenant l’industrie fossile et celles qui travaillent actuellement avec l’industrie fossile auront jusqu’à 2025 dernier délai pour se défaire de cette association »

8 cabinets d’avocats américains ont pour l’instant signé cet engagement, chiffre qui peut sembler peu élevé pour le moment, mais qui a vocation à grimper en même temps que la pression de l’opinion publique. 

Les engagements creux ne seront plus suffisants pour convaincre une génération lassée de la langue de bois. Les actions ne pourront plus se limiter aux seules émissions directes. Chacun devra faire un examen de sa contribution réelle au réchauffement climatique et choisir s’il veut continuer de permettre à des industries aussi polluantes de continuer à abîmer notre planète. 


Pour aller plus loin

Climate change activists have found their next big target: mega-law firms, Business Insider 

Avocats
“Le crédit est aujourd’hui un véritable outil au service du développement.”

Temps de lecture : 3’30 Rencontre avec Alexia Tychyj, responsable des relations institutionnelles chez INTERFIMO. Partenaire financier des ...

15 Mar. 2021 Par Kevin Hoffschir
RSE
Cabinets d’avocats : pourquoi s’engager dans une démarche de réduction de ses émissions carbone

Temps de lecture : 2″ Outre l’aspect moral, diminuer l’impact environnemental de son cabinet d’avocat aide à réduire les ...

14 Jui. 2021 Par Anne-Laure Joubaire
RSE
Existe-t-il une stratégie de réduction des émissions carbone chez les cabinets d’avocats et notaires français ?

Temps de lecture : 2’30 Même s’il est infiniment moins polluant que le secteur des transports ou de la ...

27 Mai. 2021 Par Anne-Laure Joubaire
Skills
Goodies : le mal-aimé de la communication

Temps de lecture : 3’00’’ Il est petit et pourtant incontournable. Souvent pratique, parfois inutile, il s’accumule sur les ...

02 Jui. 2019 Par Kevin Hoffschir
wilo
Rechercher
Informations